Malawi : Joyce Banda annonce sa candidature pour la présidentielle de Mai prochain

Malawi : Joyce Banda annonce sa candidature pour la présidentielle de Mai prochain

L’ancienne chef de l’état du Malawi, a annoncé qu’elle sera candidate à l’élection présidentielle du 21 mai prochain. Elle a rompu l’accord signé quelques jours plus tôt avec l’actuel vice-président Saulos Chilima.

Après sa défaite à l’élection contestée de 2014, les observateurs s’interrogent si Joyce Banda va-t-elle revenir aux plus hautes fonctions de l’État ?

Joyce Banda, 68 ans, a déposé son dossier à la commission électorale à Blantyre, la capitale économique du pays. Sa candidature est une surprise pour beaucoup.

Sachez que le 1er février dernier, son Parti populaire (PP) avait annoncé avoir formé une alliance avec trois autres formations d’opposition au président sortant Peter Mutharika pour ne présenter qu’un candidat unique pour l’affronter.
Selon la presse, sa candidature s’expliquerait par le refus de ses partenaires d’accepter son fils comme colistier.


Rappelons que Joyce Banda était arrivé au pouvoir en 2012 après la mort de l’ex-président Bingu wa Mutharika. Le frère de l’actuel chef de l’État dont elle était la vice-présidente.

En vertu des dispositions de la Constitution, elle avait donc accéder au pouvoir, devenant ainsi la première femme à la tête du Malawi.

Mais après sa défaite en 2014, l’ex-chef de l’État avait été mise en cause dans une affaire de corruption dite du « Cashgate ». C’est seulement en 2018 qu’elle est rentrée au Malawi après quatre années d’exil.

Yvette Ditshima